VUE DE LA BOITE AUX LETTRES : Un sourire pour les personnes âgées isolées

Plus de câlins, plus de visites, plus de liens. Pour les personnes âgées, confinement rime avec isolement. Mais il suffit parfois d’une lettre pour illuminer un visage car les mots, eux, ne connaissent pas la distance.

Si on est confiné, le plus dur pour les personnes âgées ne sera pas le virus mais l’isolement. Cette phrase, c’est celle qu’un père a prononcé à ses enfants, quelques jours avant l’annonce officielle du confinement le 16 mars. Prise de conscience pour la famille. Une discussion entre dix cousins lillois âgés de 14 à 24 ans plus tard et voilà que 1 Lettre 1 sourire est lancée. L’idée ? Envoyer une lettre aux résidents d’Ehpad pour leur redonner le sourire. Mais attention, par voie électronique, le but n’étant pas de participer à la propagation du virus. De quoi occuper son temps utilement. Très vite, des amis s’en mêlent et c’est toute une organisation qui se met en place, comme l’explique Albane, 24 ans, responsable des réseaux sociaux de l’association : Au départ, personne n’y connaissait rien. Les cousins ont d’abord créé un petit site internet qu’ils ont partagé à leur famille et à leurs amis. Puis ils ont monté des comptes sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook et de fils en aiguilles on a eu un grand succès.

À tel point que Diane Demortière, 22 ans, a découvert le projet via la story Instagram d’une influenceuse. Le lendemain du post, j’écrivais une lettre en ligne, raconte l’étudiante en école de commerce.  J’imagine la tristesse dans laquelle le confinement place de nombreuses personnes âgées. Je me suis dit que, pour moi, cela ne représentait pas un effort colossal. Trente minutes pour écrire une lettre tout au plus et en m’appliquant, mais que ça apporterait probablement du réconfort à quelqu’un.

Dessin 2 boite aux lettres
C’est pour lutter contre l’isolement des personnes âgées confinées que dix cousins de 14 à 24 ans ont créé l’association 1 Lettre 1 Sourire. ©Marylou Czaplicki

Plus de 200 000 lettres envoyées

Trois au départ, puis cinq, dix et aujourd’hui, ce sont plus de 1 000 Ephad qui sont partenaires de 1 Lettre 1 Sourire sur les plus de 7 000 que comptent le pays. Les établissements nous contactent. Ils savent que cela fait du bien à leurs résidents donc ils vont appeler leurs confrères pour leur recommander notre association, explique Albane. Parce que la jeune femme l’assure, si les personnes âgées sont trop contentes de recevoir les lettres, l’initiative s’avère aussi bénéfique pour les soignants et animateurs qui se sentent soutenus, voient qu’on pense à eux.

L’élan transcende les frontières. De Bourgogne aux Hauts-de-France, du Grand-Est à la région parisienne, plus de 200 000 lettres ont été envoyées dans toute la France mais aussi au Canada, en Belgique ou encore en Suisse. Toutes sont relues par une équipe de bénévoles-relecteurs. Parmi les courriers vérifiés, celui de Mathilde Vorng, étudiante en école d’ostéopathie à Lyon. C’est compliqué d’écrire à une personne que l’on ne connaît pas, sourit la jeune femme. J’ai dit quelques mots sur moi en me présentant et ce que j’aimais dans la vie. Elle en a profité pour glisser une photo du cerisier en fleurs de son jardin. Une évidence pour celle qui a rédigé ces mots en pensant à sa grand-mère isolée : Je sais que c’est difficile pour eux de ne plus voir leur famille. Ils n’ont plus de visites quotidiennes, ils perdent leurs repères. C’est important de les stimuler par un autre biais, en leur apportant un sourire avec cette lettre.Chose que confirme Nathalie Firminy, animatrice à l’Ehpad Les jardins Bellevue, à Cambes, en Gironde. Depuis début avril, les 65 résidents ont chacun reçu une lettre. Et ils s’identifient à ce qui est écrit. Ça véhicule beaucoup de choses, affirme-t-elle avant d’ajouter que cela est un très bon support. Nous jouons avec. Si la lettre parle de voyages nous allons échanger autour des voyages, si elle parle de morosité autour de la morosité.

95571683_621902595065670_5711500789290106880_n
Mathilde Vorng a joint à sa lettre une photo de son cerisier en fleurs pour “apporter un peu de gaieté aux personnes âgées”. ©Mathilde Vorng

1 Lettre 1 Sourire reste une association et ne fait donc aucun bénéfice de son activité. Les messages sont reçus et envoyés par mails. Quant à l’impression papier par les résidences, elle est prise en charge par les cousins grâce aux dons versés directement sur le site internet. La suite ? C’est au personnel des Ehpad qu’elle revient : Les soignants relisent les lettres pour s’assurer qu’elles coordonnent avec la personne à qui ils vont la donner, poursuit Albane, la responsable des réseaux sociaux. Le but, c’est de créer de l’émulation, abonde Nathalie Firminy.

« Le confinement aide à se recentrer sur ce qu’il y a d’important »

Les actions comme 1 Lettre 1 Sourire montrent qu’il est possible de tirer du positif de cette crise sanitaire malgré tout. En premier lieu, la prise de conscience de l’isolement des personnes âgées. Si Diane Demortière s’en rendait compte, cette période a constitué pour elle le moment de passer concrètement à l’acte. En plus d’avoir écrit une lettre en ligne, elle rencontre chaque soir (à distance) les habitants d’une maison de seniors en promenant son chien. On a créé un lien, on échange. Eux me disent à quel point ils s’ennuient. Moi, je suis heureuse de voir à quel point ils sont contents de me voir arriver. Je me dis que ma lettre a dû faire autant plaisir à quelqu’un d’autre, s’émeut-elle. Une étape quotidienne qui a remis en question le sens des priorités de la jeune femme, qui réfléchit à être plus solidaire en s’engageant dans le bénévolat. Point de vue partagé par Mathilde Vorng, l’étudiante lyonnaise, qui assure que le confinement aide à se recentrer sur ce qu’il y a d’important. Pour les personnes âgées ce sont les visites, les contacts humains. Actuellement elles sont privées de ça pour leur sécurité, elles sont isolées et cela mine leur moral. Ça me semblait donc important d’avoir une pensée pour elles.

Ce genre d’initiative en ces temps troublés montre que les jeunes d’aujourd’hui sont sensibilisés à la vieillesse. Ils éprouvent beaucoup de bienveillance envers les personnes âgées, s’enthousiasme l’animatrice de l’Ehpad de Cambes. Une solidarité qui ne devrait pas s’arrêter avec le déconfinement, puisque l’association compte poursuivre ses envois en espérant continuer à recevoir de nombreuses lettres.

Dessin de couverture : Marylou Czaplicki

 

Site internet : https://1lettre1sourire.org/

Compte Instagram : @1lettre_1sourire

Une réflexion sur “VUE DE LA BOITE AUX LETTRES : Un sourire pour les personnes âgées isolées

Les commentaires sont fermés.