Un long dimanche après-midi

Encore quelques heures à tenir et ça y est, c’en sera fini du confinement en France. 55 jours qu’on attend cette date, qu’on l’idéalise même. La phrase « quand le confinement sera fini, je… » a souvent résonné dans nos bouches. Après cette trop longue parenthèse, retour à la vie normale : yes ! Mais alors qu’il approche, on se rend compte que le déconfinement pourrait se révéler être un long dimanche après-midi.

Vous savez, ce dimanche après-midi où les bars sont fermés après un samedi soir mouvementé. Idem pour les restaurants où les propriétaires sont exceptionnellement partis en vacances. Ah, et la saison des sports collectifs est terminée et la suivante n’a pas encore repris. Vous savez, ce long dimanche après-midi où le ciné entre amis se transforme en film Netflix chez l’un d’entre vous. Vous savez, ces dimanches déprimants où on sait que de toutes façons, demain c’est lundi.

Alors oui, avec ce déconfinement, on pourra enfin retrouver nos amis. Mais pas beaucoup à la fois : les autres sont partis en vacances. On pourra enfin retourner dans les parcs, mais attention à ne pas laisser traîner ses mains n’importe où, il y a une épidémie de gastro. On pourra enfin prendre le train, mais un bug informatique ne le remplira qu’à moitié. Enfin bref, on va revivre, mais pas trop quand même.

En l’attente d’un vaccin et à l’ère de la distanciation sociale, il faudra repenser notre façon de vivre. Se satisfaire de peu en attendant mieux. Comme le confinement avant lui, le déconfinement nous fera réaliser la chance que nous avions de faire ce que nous trouvions normal avant la crise : un café après le petit déj, un déjeuner au restaurant, une après-midi bronzage à la plage, une soirée à un concert qui se prolonge en boîte de nuit…

En fait, on va commencer à compter les jours avant la prochaine étape du déconfinement. J-23.

Dessin : Anne Mesguen (avec Clémence Gauthier)