Privés de touristes, les éleveurs nomades Kirghizes risquent de s’appauvrir

Avec la fermeture des frontières pour cause d’épidémie de COVID-19, les éleveurs nomades kirghizes se divisent en deux catégories. Ceux qui continuent tant bien que mal leurs activités traditionnelles et ceux qui, dépendant d’un secteur touristique au point mort, risquent de tomber dans une plus grande précarité. Continuer de lire Privés de touristes, les éleveurs nomades Kirghizes risquent de s’appauvrir